URPS Pharmaciens Pays de la Loire

Créer un compte
identifiants perdus ?
<< Les projets de l'URPS Pharmaciens Pays de la Loire

la Revue de Médication en Mayenne

la Revue de Médication en Mayenne

Contexte

Afin d’améliorer le parcours de santé des personnes âgées, la démarche retenue s’appuie sur les préconisations du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) dans ses rapports de 2010 et 2011 de recourir d’abord à la mise en place d’un dispositif « prototype » sur un nombre

limité de territoires (appelés territoires pilotes) notamment par l’instauration d’une meilleure coordination des acteurs permettant de faciliter les parcours de soins et d’anticiper la perte d’autonomie chez les personnes âgées.

S’inscrivant dans le cadre posé par l’article 48 de la LFSS pour 2013, un cahier des charges des projets pilotes « PAERPA » a ainsi été élaboré en janvier 2013 par le comité national sur le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d’autonomie. Ce document constitue un cadre pour la mise en œuvre des prototypes dans les territoires pilotes retenus par la Ministre des affaires sociales et de la santé.

La mise en œuvre du projet pilote « Parcours de santé des aînés » nécessite une démarche partenariale actée par la présente convention, permettant d’assurer un lien renforcé entre les différents secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux, hospitaliers et ambulatoires.

Les préconisations du HCAAM sont les suivantes :

- Le dispositif doit concerner l’ensemble de la population et l’ensemble des acteurs de la prise en charge ;

- L’approche doit s’appuyer sur les acteurs existants ;

- L’organisation doit être industrialisable ;

- Le financement doit favoriser la continuité du parcours de santé

- L’évaluation médico-économique doit être réalisée sur le long terme.

Concernant la région des Pays de la Loire, le département de la Mayenne fait partie des territoires pilotes dans le cadre de la mise en place du PAERPA.

L’URPS pharmaciens a de fait une volonté certaine de s’inscrire au sein de ce dispositif.

La sécurisation du circuit du médicament est l’un des principaux axes sur lequel il faut appuyer et ainsi faire prévaloir la place indéniables des pharmaciens d’officine. Un groupe de travail a donc été établit à l’origine de l’URPS se composant de l’OMEDIT, la SFPC avec un membre expert scientifique, membres de l’URPS et pharmaciens d’officine, le Gérontopôle de Toulouse. L’ARS étant de fait liée au projet.

Objectifs

  • Améliorer la prise en charge des patients en lien avec la sécurisation du circuit du médicament dans le cadre du PAERPA sur le département de la Mayenne.

- Permettre aux pharmaciens de répondre aux enjeux de santé publique caractérisant leur activité professionnelle

- Dans le cadre du circuit du « parcours des aînés » favoriser les réponses, transmises par le pharmacien, à la problématique de « la revue de médication ».

- Proposer cet entretien "revue de médication" lors du repérage d'une fragilité dans l'observance et le suivi du traitement pour les patients élligibles Paerpa entrainant l'ouverture d'un PPS si le médecin traitant le juge nécessaire

Contenu

40 pharmaciens du département sont inscrits à l'expérimentation. Parmis eux, 30 pharmaciens ont suivi la formation mise en place par la Société Française de Pharmacie Clinique en janvier 2017. 6 patients par pharmacien sont à inclure.

Les bilans de médication sont en cours. L'évaluation du dispositif sera réalisé durant le dernier trimestre 2017.

"La formation et l’impact du bilan de médication sont en cours d’évaluation par la SFPC, en
collaboration avec l’URPS pharmaciens, s’appuyant sur une méthodologie rigoureuse avec la mise
en place d’indicateurs de processus (temps consacré, nombre de bilans réalisés,...) et indicateurs
d’efficacité, recueillis sur une plateforme de données (e-CRF). Le kit de formation sera ajusté si
besoin et deviendra accessible par une plateforme pédagogique." (Dépêche APM - Officine: premiers retours positifs des expérimentations de bilan de médication pour
les patients âgés - Janvier 2017)